Le versement sécurisé de la pension alimentaire est automatisé

Depuis le 1er janvier 2023, le versement des pensions alimentaires par les caisses devient automatique.

Depuis ce 1er janvier 2023, le versement de toutes les pensions alimentaires émanant d’une décision de justice vont automatiquement entrer dans le dispositif dit d’intermédiation de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) ou de la Mutuelle sociale agricole (MSA).

Comment ça marche ?

Concrètement, le parent qui doit payer la pension ne la verse plus directement à l’ayant-droit – le second parent – mais la verse à la CAF ou à la MSA qui la reverse ensuite au second parent. C’est le principe de l’intermédiation. Le service est gratuit pour chaque parent.

Avant cette date, seules les pensions alimentaires non payées ou en retard de paiement pouvaient entrer dans ce dispositif. Désormais, le versement par intermédiation devient la règle pour toutes les pensions alimentaires à verser.

Ce mécanisme sécurise le versement de la pension alimentaire en prévenant le risque d’impayé et de retard de paiement. On estime à 30 % les pensions non payées ou en retard chronique de paiement.

Un soulagement notamment pour les familles monoparentales – principalement des mères isolées – qui représentent près d’une famille sur quatre aujourd’hui.

Le communiqué sur le ministère de la Justice 

%d blogueurs aiment cette page :