Conseil municipal du 16 novembre, commentaires du compte-rendu du maire

Dans son  compte rendu de la séance du  conseil municipal du 16 novembre 2021, le maire rapporte la délibération prise et un extrait très partiel des débats. Elle omet d’y préciser que la chaudière proposée est une chaudière d’occasion dont elle ne peut en préciser l’âge quand la question lui est posée.

Le jeudi qui suit la réunion du conseil municipal j’ai reçu un appel téléphonique de l’artisan qui souhaitait me donner quelques précisions, il m’appelait avec l’aval du maire de notre commune qui l’avait informé de mon opposition à la solution proposée.

Il me communique les informations  suivantes :

  • La panne de la chaudière est due à un choc thermique suite à une montée trop rapide en température et non progressive lors de la mise en route de la chaudière. La fonte du foyer n’a pas résisté ;
  • La chaudière proposée en remplacement est une ancienne chaudière de plus de quinze ans dont le brûleur a été changé il y a déjà plusieurs années.
  • La chaudière a été nettoyée pour être réinstallée.
  • Cette solution n’a pas été présentée au maire comme une solution pérenne mais comme une solution de dépannage, le temps de permettre à la commune de monter un dossier pour préparer la réfection du chauffage de la salle et lui permettre de louer la salle.

J’ai expliqué à l’artisan les raisons de mon opposition :

  • Un investissement provisoire de 3 500 € sans aide ni subvention pour permettre quelques locations me parait disproportionné sachant par ailleurs que la salle va être fermée du 10 janvier 2021 à fin février 2021 pour permettre des travaux de mise au normes.
  • Les deux aérothermes qui complètent le chauffage ont l’âge de la salle soit plus de 38 ans et sont en fin de vie, l’installation de deux nouveaux aérothermes aurait un coût important.
  • La chaudière proposée est une chaudière basse température prévue pour fournir de l’eau de chauffage à une température comprise entre 50 et 60°, il est toujours possible de forcer la température à un niveau supérieur mais nous ne sommes plus en fonctionnement standard.
  • Pour chauffer la salle, les aérothermes ont besoin d’une eau à température comprise entre 60 et 80 °. Ce qui implique que la chaudière devra systématiquement être forcée.
  • Qu’il valait mieux prendre le temps de faire une étude d’ici fin janvier pour prévoir un nouveau système de chauffage et de demander les subventions adéquates (DETR, département voire région) fin janvier, le total des subventions pouvant atteindre voire dépasser 50% du coût des travaux.

J’ai toutefois précisé à l’artisan que le conseil municipal en avait décidé autrement en prenant une délibération et que celle-ci s’applique.

Il est toutefois dommage que l’ensemble des informations qu’il m’a transmises n’aient pas toutes été exposées au conseil municipal pendant les débats en particulier le caractère très provisoire de l’installation de la chaudière et l’âge de la chaudière, et qu’elles n’apparaissent ni dans le texte de la délibération, ni dans le compte-rendu du maire.

Laissez-nous votre commentaire

%d blogueurs aiment cette page :