Un bonus réparation pour les produits électriques et électroniques

Ce coup de pouce, lancé en phase test à partir du 15 décembre, vise à encourager les consommateurs à réparer leurs appareils électriques et électroniques au lieu de les remplacer.

Donner une seconde vie à ses équipements électriques et électroniques.

Lave-linge, téléviseur ou encore tablette tactile. Dès le 15 décembre 2022, avec le lancement de la phase de test du « bonus réparation », vous pourrez faire réparer ces objets du quotidien.

Ce bonus réparation, inscrit dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire prendra la forme d’un forfait de 10 à 45 euros selon le type d’appareil à réparer, et cela, via un fonds de 410 millions d’euros pour six ans et géré par les éco-organismes agréés par l’État.

« Réparer nos objets du quotidien plutôt que de les jeter, c’est bon pour la planète, bon pour le pouvoir d’achat, bon pour l’emploi. C’est pourquoi le gouvernement soutient la mise en place d’une filière de réparation sur l’ensemble du territoire pour permettre à chaque Français d’être acteur de la transition écologique. »

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires

Concrètement, l’objectif du bonus est d’augmenter de 20% le nombre d’appareils électriques et électroniques réparés chaque année en France, soit 12 millions d’ici à 2027.

Consulter les montants du « bonus réparation » 

Comment bénéficier du Bonus?

Pour faire réparer vos objets rien de plus simple, il suffit de se rendre sur le site ecosystem.eco pour identifier les points de réparation labellisés afin de bénéficier d’une réparation garantie et d’une réduction forfaitaire du prix de la réparation mentionnée directement sur la facture.

De plus, un label QualiRépar  pourra être attribué sous conditions à des réparateurs.

Quels sont les produits concernés ?

Sont concernés par le dispositif d’incitation à la réparation, les appareils :

  • détenus par les ménages et qui ont été achetés en France ;
  • non couverts par les garanties légales des fabricants ou commerciales (y compris les extensions de garantie), ni par une assurance.
    D’ici à 2023, 10 familles d’équipements électriques et électroniques seront couverts par le bonus.
Source : ecosystem
  1. GEM (gros équipements ménagers) hors appareils avec circuits de fluides frigorigènes.
  2. GEM (gros équipements ménagers) appareils avec cricuits de fluides frigorigènes.
  3. PEM (petits équipements ménagers) hors fluides frigorigènes.
  4. Télévision.
  5. Tout EGP (électronique grand public) hors TV et optique non intégrée et JELS (Jouets et équipements de loisir et de sport) hors mobilité.
  6. Appareil photo avec optique séparée.
  7. EI et T (éuipements informatiques et de télécommunications).
  8. Gros outillage électrique.
  9. Petit outillage.
  10. JELS (jouets et équipements de loisir et de sport) mobilité.

La liste des produits bénéficiaires s’étendra ensuite chaque année, pour couvrir jusqu’à 68 équipements électriques ménagers d’ici à 2025.

Découvrir l’indice de réparabilité

Lire le communiqué • Christophe Béchu et Bérangère Couillard encouragent la réparation des produits électriques et électroniques

%d blogueurs aiment cette page :