La petite histoire du bonnet phrygien

Qu’est-ce qu’un bonnet phrygien ?

Loris Chavanette. – Le bonnet phrygien est un des symboles de la République française et même du peuple français en général.

À l’époque de la Révolution française, c’est tout d’abord un signe de ralliement à notre devise : « Liberté, Égalité, Fraternité ». C’est le symbole de l’adhésion à des valeurs françaises à vocation universelle.

D’où vient ce bonnet phrygien ?

Le bonnet phrygien a une longue histoire qui remonte à l’Antiquité ! Mais il est rendu célèbre au temps de l’empire romain. Pendant les cérémonies d’affranchissement des esclaves, il est le bonnet de la libération, celui qui représente le passage d’un état d’homme esclave à un homme qui brise ses chaines.

À l’occasion de la Guerre d’indépendance des États-Unis, le bonnet phrygien traverse l’Atlantique. Les Américains s’en emparent à leur tour, toujours avec cette idée de s’affranchir d’une dépendance, ici vis-à-vis de l’occupant anglais. (Pour l’anecdote, le bonnet est toujours présent sur le drapeau de l’État de New York !)

Ensuite, il fait « sens inverse » et revient en France, en 1789, au moment de la Révolution française. Il devient alors l’emblème de tous les amoureux de la liberté. 

À partir de 1791, il est porté par les « sans-culottes » (nom donné, au début de la Révolution, aux manifestants populaires) et mis sur le devant de la scène par les Jacobins, à Paris. On parle de bonnet révolutionnaire.

En juin 1792, ces révolutionnaires contraignent Louis XVI à porter le bonnet phrygien comme une ultime irrévérence du peuple au roi.

Avec la République, l’histoire de France s’écrit au féminin.

Loris ChavanetteDocteur en histoire et spécialiste de la Révolution française

Pourquoi coiffe-t-on Marianne d’un bonnet phrygien dans les mairies françaises ?

Avec la République, l’histoire de France s’écrit au féminin !

Marianne et son bonnet phrygien étaient présents sur les actes publics, les décrets, les arrêtés ou encore les lois, dès 1792 et la Ière République pour symboliser l’adhésion aux valeurs de la Révolution.

Étiquettes

Si Napoléon fait, par la suite, supprimer le bonnet phrygien, il revient sous la IIIe République. En coiffant Marianne, le bonnet phrygien marie ainsi la République à la Révolution, et marque l’émancipation des femmes et des hommes.  

Plus largement, Marianne et son bonnet sont l’incarnation de la lutte contre le despotisme personnel, un beau symbole de progrès, toujours d’actualité. 

En coiffant Marianne, le bonnet phrygien marie ainsi la République à la Révolution, et marque l’émancipation des femmes et des hommes.

Loris ChavanetteDocteur en histoire et spécialiste de la Révolution française

Justement, en 2022, de quoi le bonnet phrygien est-il le symbole ?

Le message n’a pas changé : c’est une proclamation d’adhésion à nos valeurs, le symbole d’une lutte jamais achevée pour l’émancipation des femmes et des hommes.

Né sous la IIIe République, à laquelle on doit la séparation de l’Église et de l’État et l’école obligatoire, le bonnet phrygien peut même être vu comme un symbole laïc, celui de la liberté de conscience.

Les mascottes des JO 2024 y font référence. Comment interprétez vous ce clin d’œil ?

Avec bienveillance ! Les yeux du monde entier vont être rivés sur Paris en 2024 à l’occasion des Jeux. C’est beau de rappeler à la fois notre Histoire, mais aussi notre attachement à la liberté. C’est un message humaniste que nous envoyons, d’autant que l’une des mascottes est en situation de handicap.

Les « Phryges », mascottes des Jeux olympiques et paralympiques 2024

%d blogueurs aiment cette page :