Couvre-feu à 18 heures confirmé dans la Marne : voilà ce qui va changer

Selon le journal l’Union

Le préfet de la Marne confirme qu’au vu de la circulation du virus, le couvre-feu sera avancé de deux heures dès samedi dans tout le département. Écoles, commerces, travail : voilà ce qui va changer, ou pas.
S’il flottait encore une vague incertitude, elle a vécu : la Marne fera bien partie des départements où le couvre-feu sera renforcé, autrement dit avancé à 18 heures, à partir du 2 janvier. « Samedi, on sera bien sous couvre-feu dès 18 heures », vient de confirmer le préfet Pierre N’Gahane, après l’avoir annoncé, plus tôt dans la journée, aux parlementaires, présidents d’intercommunalités et principaux maires de la Marne.
Pour expliquer cette décision, le préfet rappelle « les deux critères qui conduisent à ce basculement »  : franchir la barre des 200 cas de Covid pour 100 000 habitants concernant le taux d’incidence globale, ou le taux d’incidence chez les plus de 65 ans. « Or nous sommes à 198 pour le premier et à 268 pour le second… », résume le préfet

Reste désormais à organiser, en 72 heures, avec le réveillon du 31 et le jour de l’An au milieu, les modalités de cette nouvelle mesure sanitaire. Écoles, commerces… : plusieurs secteurs vont devoir se réorganiser à grande vitesse, le tout à quelques jours de la rentrée.

“En milieu scolaire, les cours devront s’arrêter à 17 h 30. Des programmes et des emplois du temps devront donc être réajustés” Pierre N’Gahane, préfet de la Marne

N’Gahane se veut rassurant. « Il reste quelques questions à régler mais on y travaille. Concernant le milieu scolaire, on a vu avec le Dasen : les cours devront s’arrêter à 17 h 30. Des programmes et des emplois du temps devront donc être réajustés. » La question des transports scolaires nécessitera aussi une réorganisation qui s’annonce délicate.

L’autre dilemme de ce couvre-feu renforcé concerne les commerces. En résumé, ils devront fermer deux heures plus tôt. « Jusqu’ici ils devaient fermer vers 19 h 30, pour que les gens aient le temps de rentrer chez eux. À partir de samedi, ils fermeront à 17 h 30. »

Afin de contrôler le respect du couvre-feu, les forces de l’ordre avanceront eux aussi leur montre de deux heures. « Policiers et gendarmes seront dans la rue à 18 heures plutôt qu’à 20 heures, assure le préfet. Dès les premiers jours, ils seront présents, pour que les gens prennent le pli. Mais je ne m’inquiète pas, car je constate que le couvre-feu actuel est bien respecté. »

Peu de changement en vue non plus en ce qui concerne le travail : ceux qui travaillent au-delà de 18 heures seront toujours autorisés à le faire. « Depuis le début, l’idée est que les entreprises, les usines, ne doivent pas s’arrêter. Il y aura toujours une dérogation pour aller travailler ou rentrer du travail. »

Ce sera le cas notamment des livreurs de repas à domicile, omniprésents depuis les phases de confinement ou couvre-feu. « Une dérogation sera prévue pour que les restaurants puissent faire livrer des repas entre 18 et 20 heures », annonce Pierre N’Gahane.

Publié le