Covid-19 : Jean Castex annonce de nouvelles mesures pour « éviter un nouveau confinement »

Le premier ministre a annoncé la fermeture des frontières avec les pays hors de l’Union européenne, vendredi soir. Les grandes surfaces non alimentaires de plus de 20 000 mètres carrés garderont porte close à partir de dimanche.

Le Monde, Publié le 29 janvier 2021 à 21h27, mis à jour à 21h47 

« La question d’un confinement se pose légitimement compte tenu de ces données », en raison d’un « fort risque d’accélération » de l’épidémie, a reconnu Jean Castex.

« La question d’un confinement se pose légitimement compte tenu de ces données », en raison d’un « fort risque d’accélération » de l’épidémie, a reconnu Jean Castex. LUDOVIC MARIN / AFP

Refus du reconfinement strict, contrôles aux frontières… A l’issue d’un conseil de défense sanitaire qui s’est réuni à 18 heures à l’Elysée, le premier ministre, Jean Castex, a détaillé, vendredi 29 janvier, de nouvelles mesures pour contrer le Covid-19, à un moment où la pression épidémique reste forte.

« Nous pouvons encore nous donner une chance d’éviter le confinement », a assuré le premier ministre. « La question d’un confinement se pose légitimement compte tenu de ces données », en raison d’un « fort risque d’accélération » de l’épidémie, a reconnu le chef du gouvernement, en soulignant que « les prochains jours seront déterminants » pour prendre d’éventuelles nouvelles mesures.

Entrées et sortie du territoire

En conséquence, la France va fermer à partir de dimanche ses frontières aux pays extérieurs à l’Union européenne, « sauf motif impérieux », afin d’essayer de freiner la propagation de l’épidémie due au coronavirus, a annoncé le premier ministre.

« Toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne sera interdite, sauf motif impérieux, à partir de dimanche 0 h 00 », a-t-il ajouté.

« Toute entrée en France à partir d’un pays de l’Union européenne sera conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers, tous les déplacements en provenance et en direction de tous nos territoires ultramarins seront également soumis à la production de motifs impérieux à compter de ce dimanche. »

Fermeture des grandes surfaces non alimentaires

Les centres commerciaux non alimentaires de plus de 20 000 m2« c’est-à-dire ceux qui favorisent le plus de brassage », seront fermés dès ce dimanche, a annoncé le premier ministre. En outre à partir de lundi, les jauges de fréquentation « seront renforcées dans toutes les grandes surfaces », a-t-il ajouté.

Prise en charge et télétravail

Le « quoi qu’il en coûte », les prêts garantis par l’Etat, le fonds de solidarité chômage partiel s’appliquera bien sûr pour tous les salariés et les entreprises concernées dans toutes les entreprises où cela est possible, le recours effectif au télétravail devra être renforcé, a ajouté le premier ministre. Une mesure qui s’applique aussi aux administrations publiques. A cet effet, une concertation sera conduite lundi avec les partenaires sociaux pour définir les modalités.

Contrôle du respect du couvre-feu

Alors que depuis deux semaines les Français sont soumis à un couvre-feu entre 18 heures et 6 heures,M. Castex a également annoncé un renforcement des contrôles du couvre-feu de 18 heures, des fêtes clandestines et de « l’ouverture illégale » des restaurants, afin que « les dérives de quelques-uns ne (…) ruinent pas les efforts de tous ».

« Les policiers et les gendarmes seront mobilisés pour contrôler le non-respect du couvre-feu, l’organisation de fêtes clandestines et l’ouverture illégale de restaurants dans des proportions renforcées », a-t-il affirmé. Il a précisé qu’une « consigne de particulière fermeté sera appliquée pour ceux qui fraudent les règles en vigueur ».

Stratégie inchangée

« Notre stratégie “tester alerter, protéger” sera amplifiée », a ajouté le premier ministre. « Nous devons tout faire pour respecter les règles et celles qui nous permettent au jour le jour de lutter cette pandémie. Respect des gestes barrières, port du masque, tester et s’isoler au moindre doute. »

Deux jours de consultation

Cette intervention intervient après deux jours de consultations menées par le chef de l’Etat et le gouvernement avec les partis politiques, associations d’élus et syndicats, ainsi que les laboratoires ou encore les psychiatres.

Publié le