Réouverture des lieux culturels, un dispositif général et progressif

Louvre Covid

A partir du mercredi 19 mai, tous les lieux de culture vont pouvoir rouvrir leurs portes au public. Le point sur le dispositif.

Mercredi 19 mai, les cafés, restaurants, commerces et lieux culturels vont pouvoir rouvrir leurs portes. Cette dernière mesure, point central de la stratégie de réouverture des lieux fermés au public annoncée le 29 avril par le Président de la République, est rendue possible grâce à l’amélioration de la situation sanitaire et par les avancées de la campagne de vaccination (20 millions de Français ont été vaccinés au 15 mai). « Cette perspective me réjouis parce que ces réouvertures sont résolument attendues par l’ensemble du monde de la culture et par le public », a souligné la ministre de la Culture le 6 mai lors de son audition devant la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale.

« C’est une réouverture qui obéit à trois grands principes, a poursuivi la ministre de la Culture : elle est d’abord générale, puisqu’elle concerne tous les lieux culturels ; elle est ensuite progressive avec une évolution des jauges et des contraintes par palier ; elle est enfin respectueuse de la santé des Français car nous n’oublions pas la situation sanitaire et la nécessité de protéger nos concitoyens de ce virus ».

Une réouverture générale

Premier point à souligner, la réouverture va concerner l’ensemble des lieux culturels : des cinémas aux musées, en passant par les théâtres, les salles de concert, les galeries d’art, les monuments, les bibliothèques ou les conservatoires et autres lieux d’enseignement artistique. Le fait que les différents types d’activités culturelles soient concernés par la mesure « était un point essentiel à mes yeux », a assuré la ministre de la Culture.

Cette réouverture des lieux culturels, qui constituera à présent « la norme », a été élaborée dans un esprit de large « concertation » avec tous les acteurs concernés : professionnels du secteur culturel, bien entendu, mais aussi avec les parlementaires, les collectivités locales et les autorités sanitaires. Elle répondra à des protocoles sanitaires stricts, permettant de préserver la santé de tous

Une réouverture progressive

Autre point essentiel : la réouverture des lieux culturels sera progressive et se fera, selon la ministre de la Culture, « étape par étape ».

Première étape : à partir du 19 mai, l’ensemble des lieux culturels seront rouverts, à l’exception des salles et festivals où le public est debout. Le couvre-feu sera fixé à 21h. La jauge sera de 8m2 par visiteurs pour les musées, monuments et centres d’art ; les salles de cinéma et de spectacle accueilleront le public, assis, dans la limite de 35% de leur plafond de jauge habituel et de 800 spectateurs ; les festivals, lorsqu’ils se tiennent en extérieur pourront accueillir le public en configuration assise selon le même pourcentage de jauge, mais la limite sera portée à 1 000 festivaliers.

Deuxième étape : à partir du 9 juin, les restrictions de jauges seront assouplies et le couvre-feu sera décalé à 23h00. La jauge sera de 4 m2 par visiteurs pour les musées, monuments et centres d’art ; la jauge pour les salles de cinéma et de spectacle sera augmentée à 65% du plafond dans la limite de 5 000 spectateurs ; lorsqu’ils se tiennent en extérieur, les festivals pourront accueillir le public en configuration assise, selon le même pourcentage de jauge et le même plafond, soit 65% de la jauge de référence et 5 000 festivaliers.

Troisième et dernière étape : à partir du 1er juillet, les restrictions de jauges seront levées pour toutes les salles et là où le public est assis. La distanciation restera de mise dans les espaces de circulation. Les festivals de plein air en configuration debout pourront reprendre, selon une jauge de 4 m² par festivalier et dans une limite qui sera définie par le préfet en fonction des circonstances locales. De même, les spectacles et concerts debout seront autorisés à reprendre selon un protocole adapté et un plafond de jauge fixé par le préfet au regard des circonstances locales.

« Ces jauges réduites auront inévitablement un impact sur les recettes des entreprises et des établissements culturels, et donc sur leur équilibre économique et je travaille avec le ministre de l’Économie et des Finances et le Premier ministre pour la mise en place de fonds de compensation de billetterie », a précisé la ministre de la Culture.

Une réouverture respectueuse de la santé des Français

Cette reprise d’activité des lieux culturels se fera « en responsabilité », a assuré la ministre de la Culture. « Certaines mesures sanitaires devront être maintenues, non pour limiter l’ouverture des lieux, mais pour la permettre sur le long terme : le respect des gestes de protection, le port généralisé du masque, des jauges réduites – et plus strictes, en tous cas au départ, que celles que nous avons connues à l’automne ». Ces mesures sanitaires seront nécessaires pendant encore un temps, avant leur allègement par paliers.

Enfin, l’utilisation d’un « pass sanitaire » devrait permettre l’accès aux événements et lieux accueillant plus de 1 000 personnes – pas seulement pour le secteur de la culture – tout en assurant que leur tenue maintienne les risques sanitaires au plus bas.

Ministère de la culture, publié le 17.05.2021

Publié le