La durée du congé paternité passe de 14 à 28 jours

Un père et son nouveau-né

Cette nouvelle conquête sociale et cette avancée pour l’égalité entre les femmes et les hommes entre en vigueur ce 1er juillet 2021.
À compter du 1er juillet 2021, la durée du congé pour le père (ou le second parent) d’un enfant à naître (ou adopté) double, passant de 14 à 28 jours, dont sept obligatoires.

Les trois jours du congé de naissance restent à la charge de l’employeur, les 25 jours restants sont indemnisés par la Sécurité sociale. Les naissances multiples (jumeaux, triplés…) donnent toujours droit à sept jours supplémentaires.

Une avancée majeure

Cette durée fait passer la France d’une place médiane au niveau européen au peloton des 5 pays les plus avancés sur le sujet. Le congé paternité n’avait pas évolué depuis sa mise en vigueur il y a 18 ans.

Par ailleurs, la mise en place d’une semaine obligatoire à la naissance de l’enfant permet à tous les salariés – y compris les plus précaires – de bénéficier de cet avantage. Aujourd’hui, seul 50 % des personnes en CDD ont recours au congé paternité, contre 80 % des personnes en CDI.

Ce progrès est majeur, c’est un pas de plus vers l’égalité professionnelle, la justice sociale, l’égalité des sexes et le bien-être des enfants.

Les 1 000 premiers jours

Comme le montre le rapport de Boris Cyrulnik, ce sont pendant les mille premiers jours de la vie d’un enfant que se construisent les inégalités. La présence parentale renforcée est donc une chance pour l’enfant. Celui-ci pourra nouer un lien plus fort avec ses deux parents, dans cette période cruciale des premiers jours, où s’installe l’équilibre parental et où se nouent les premiers liens affectifs.

Lire le rapport sur les 1 000 premiers jours :
solidarites-sante.gouv.fr

C’est aussi une chance pour tous les pères, qui pourront passer deux fois plus de temps avec leur enfant et leur conjointe après la naissance.

Mais, ce nouveau congé paternité est également une formidable avancée pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Mieux partager les tâches, réduire la pression pesant sur les mères, et rapprocher les pères de leur enfant, voilà autant de conditions d’une égalité réelle et durable auxquelles répond cette mesure. C’est une nouvelle avancée pour la grande cause du quinquennat.

Les actions du Gouvernement

28 jours de congé paternité pour plus de temps auprès de mon nouveau-né,

Je souhaite en savoir plus

Publié le : 01/07/2021 par le site du Gouvernement

Publié le